En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Les Maisons de Santé Rurales Pluridisciplinaires

Mis à jour le 28/08/2012

Les Maisons de Santé Rurales Pluridisciplinaires visent à améliorer l'accès aux soins et les conditions d'exercice des professionnels de santé, via un regroupement de structures, en coordination avec l'environnement médical de la région.

Face à un accroissement de zones fragilisées par le manque de professionnels de la santé, la MSA soutient et accompagne des projets, tels que les "Maisons de Santé Rurales Pluridisciplinaires".



Une situation préoccupante

  • Inégalités entre les territoires
D'une manière générale, la répartition des professionnels de santé sur le territoire pose problème. Certaines régions comportent un plus grand nombre de zones, dites "défavorisées", que la moyenne : manque de médecins, difficultés d'accès aux soins, population vieillissante, ...
  • Constat dans les zones rurales
Certaines zones rurales présentent des caractéristiques communes : des distances d'accès aux soins élevées, des logements anciens et moins bien équipés, une proportion importante de personnes âgées.
  • Profil des professionnels de santé
Les années à venir vont être marquées par un vieillissement des professionnels de santé et par une désertification médicale, du fait de nombreux départs en retraite. Par ailleurs, on constate une féminisation des professions médicales, et, avec elle, une évolution des exigences en terme de qualité de vie privée. Nombre de femmes travaillent effectivement à temps partiel.
Les aspirations des jeunes professionnels de santé sont peu compatibles avec les horaires importants pour répondre à la demande locale, les contraintes de garde le week end et la nuit plus importantes, les difficultés pour le conjoint à trouver un emploi, ...
  • Des prévisions inquiétantes
D'après la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques), le nombre de médecins en activité passerait de 205 200 en 2006 à 186 000 en 2015. La densité de médecins passerait de 335 à 283 médecins pour 100 000 habitants.
Le nombre de spécialistes diminuerait plus rapidement que celui des généralistes.
 

 

Une MSR, ça fonctionne comment ?

 

Contrairement à la majorité des maisons médicales qui réunit les professionnels de santé d'une même discipline, les MSR regroupent, sur un même site, l'ensemble des professions liées à la santé : médecins, infirmières, kinésithérapeutes, psychologues, diététiciennes, podologues, sages-femmes, ... ainsi qu'une participation des pharmaciens. Elles s'appuient ainsi sur la coordination des soins, le partage des compétences et l'ouverture au domaine social.

Les MSR sont ouvertes ou construites dans des zones en milieu rural et sont accessibles à l'ensemble de la population.



La MSR en milieu rural doit être :

  • conçue pour la patient
  • territorialisée
  • opportune
  • pluridisciplinaire
  • adaptée et adaptable
  • centrée sur un projet fonctionnel
  • formatrice
  • impliquée dans la recherche
  • évaluable.

 

Quels sont les objectifs ?

  • Améliorer l'offre de soins des habitants ruraux : accès, continuité et permanence des soins, maintien à domicile
  • Lutter contre la désertification médicale et paramédicale en améliorant les conditions d'exercice des professions de santé (en remédiant notamment au nombre de gardes, à l'isolement, à la discontinuité des soins et en développant la délégation de tâches grâce à la multidisciplinarité)
  • Faire vivre les territoires en favorisant l'arrivée de jeunes professionnels de santé .
Un double bénéfice est donc attendu, à travers la mise en place de ces MSR : une amélioration des conditions d'exercice pour les professionnels de santé et la possibilité pour les habitants d'accéder, en un lieu unique, à une offre de soins diversifiée.

Par ailleurs, ces structures créent des "liens forts" avec les facultés de médecine, grâce à la présence des médecins maîtres de stage. Ils accueillent les étudiants et leur font découvrir la médecine en milieu rural. Ils en assurent ainsi la promotion.
 


Le rôle d'accompagnement de la MSA

 

Un "projet de soins" particulier est réalisé pour chaque maison de santé, prenant en compte les besoins de soins de la population et les particularités géographiques. Les divers projets s'articulent avec l'ensemble des dispositifs existants, comme la permanence des soins, et sont coordonnées avec les acteurs locaux dont les réseaux de santé, les hôpitaux locaux, les services sociaux, les services à la personne, ...

Répondant à un cahier des charges national et régional, les projets peuvent bénéficier d'un accompagnement de la MSA.



Les partenaires :

  • L'ARS (Agence Régionale de Santé)
  • Les collectivités locales
  • Les conseils généraux
  • Le conseil régional
  • Les préfectures (aides d'état et aides européennes)
  • L'association "Renouveau village"
  • La faculté de médecine
  • L'ARMSAL (Association Régionale des MSA de Lorraine)
  • Les pôles d'excellence rurale

Grâce à sa connaissance du milieu rural, à l'implication locale de ses élus et à son savoir-faire en ingénierie, la MSA joue le rôle d'accompagnateur et de facilitateur de projets.